• Menu
  • Menu
Quintana Roo, Ville de Bacalar

Quintana Roo : Suite de Notre Road Trip au Mexique

Alizé & Thibault Amérique du Nord Mexique Bacalar / Tulum / Akumal 15 23/11/2018 2

Après ces quelques jours passés dans l’État de Campeche, notre road trip nous emmène cette fois-ci dans l’État de Quintana Roo. A la découverte de ses paysages magnifiques.

 

Si Vous avez loupé le début de notre road trip au Mexique, c’est par ici 😉 :

Road Trip au MexiqueRoad Trip au Mexique : Cancun, Ville de Départ

 

 

 

 

 

L’État de Quintana Roo est un État situé au sud du Mexique dans la péninsule du Yucatán. Entouré par les États du Yucatán et de Campeche, la mer des Caraïbes et le Belize, Quintana Roo occupe une superficie de 50 350 km2. La capitale de Quintana Roo est Chetumal.

Quintana Roo comptait 1 501 562 habitants en 2015. Autrefois, la région était habitée par les Mayas comme l’attestent de nombreuses ruines. Jusqu’en 1974, Quintana Roo a eu le statut de Territoire de la fédération. C’est en cette année qu’il devint le 30e État du Mexique. (Source Wikipedia).

 

coco island blog

cocoisland.fr

Pour Nous Suivre 😃

 

 

Arrivés dans le Quintana Roo

 

Après cette journée bien remplie entre la visite du site de Calakmul, puis ces 2h30 de route, nous sommes contents d’arriver enfin dans le Quintana Roo et plus précisément à Bacalar.

Comme nous arrivons en fin d’après-midi, nous décidons d’aller directement à l’hôtel.

 

Légende pour chaque hôtels :  + moyen / ++ bien / +++ très bien

cocoisland.fr

« Los Aires » ++

 

L’hôtel Los Aires est situé à quelques pas de la lagune aux 7 couleurs de Bacalar, dans le centre du village. Il y a la possibilité de se garer juste devant l’hôtel, gratuitement.

Pour ce qui est de la chambre, elle est très correcte, et située au 1er étage. Elle dispose d’un coffre fort, d’un balcon avec une belle vue sur le jardin de l’hôtel. Il y a la possibilité de se faire du thé et / ou café. Le Wifi fonctionne bien dans la chambre. Nous disposons d’un petit canapé, ainsi qu’un mini bar et du nécessaire de toilette.

Nous avons fait le connaissance du réceptionniste Antonio. Il a été adorable, et a fait l’effort de parler Français. Nous avons bien sympathisé avec lui.

 

cocoisland.frRestaurant Sympa à Bacalar

 

Nous avons découvert un restaurant Italien « Pizzeria Bertilla » situé à 500m de l’hôtel. Il est tenu par des vrais Italiens et les produits viennent directement d’Italie, comme le parmesan notamment. Les pâtes et desserts sont très bons.

L’addition : 2 cocktails + 2 plats + 2 desserts -> 700$ soit environ 32€.

Nous avons vraiment apprécié de manger Européen (ça change des tortillas lol), et en plus Italien ! 😍😃

 

Réservation de Notre Tour en Catamaran sur la Lagune

 

Le soir même de notre arrivée à Bacalar, dans le Quintana Roo, Alizé a cherché sur internet un tour en catamaran sur la lagune.

Antonio le réceptionniste, nous a parlé d’un tour avec un local. Il tient l’agence « El Sebiche ». Nous regardons sur Facebook, et Alizé le contacte via Messenger sur les coups de 23h. Il a été très réactif dans ses réponses puisqu’il nous a répondu quasiment dans la foulée, malgré l’heure tardive.

Puis il nous a trouvé de la place pour le lendemain après-midi. Donc top sachant qu’on y reste qu’une journée complète à Bacalar.

 

Jour 8 : Visite de Bacalar

 

Nous n’avions qu’une hâte : découvrir la lagune aux 7 couleurs de Bacalar et particularité du Quintana Roo. Nous avons un peu cherché pour y accéder gratuitement…

Bon à Savoir

Car il faut savoir qu’au Mexique, les bords de plage sont autorisés à la construction. Ce n’est seulement une spécificité du Quintana Roo, mais propre au pays. C’est-à-dire que même pour marcher sur le sable et profiter de la plage, il est obligatoire de consommer dans un bar, un beach club, ou encore un restaurant…

Néanmoins, Alizé a trouvé deux adresses : la première donne l’accès à la plage pour 3 pesos par personne. Il se trouve au parc écologique. Nous avons trouvé que l’entretien du site laisse à désirer. Donc ça ne vaut pas le coup de payer pour ça. Car le front de mer n’est vraiment pas beau comparé à la plage gratuite du « Balnerio Municipal ». C’est la deuxième adresse que l’on conseille.

 

Plage Public Gratuite

Nous nous sommes donc mêlés aux locaux. Et nous nous sommes rendus au « Balneario Municipal », qui dispose d’un parc avec des tables où il est possible de pique-niquer. Mais également d’un ponton avec des bancs où nous avons pu nous baigner, et profiter de cette eau translucide et chaude.

Cette lagune aux 7 couleurs est une magnifique découverte. Ainsi qu’un véritable coup de cœur durant notre périple au Mexique.

Pour y aller, on rencontre beaucoup de vendeurs d’excursions sur le bords des routes. C’est à la limite du désagréable car ils viennent à chaque fois essayer de nous vendre leurs excursions. Aussi il y a beaucoup de chiens errants à Bacalar, qui sont gentils, mais faire attention quand même.

Sur la route pour aller au « Balneario Municipal », nous découvrons deux petits parcs avec ponton gratuit, avant d’arriver à la plage public.

 

Notre Tour en Catamaran sur la Lagune

 

Vers 14h, nous partons en direction de l’adresse du tour « El Sebiche » pour un tour en catamaran sur la lagune. L’Excursion avec Sébastien comme skipper, a durée trois bonnes heures. On a visité une cenote, l’île des papillons et le canal des pirates. Nous étions 6 sur le catamaran.

L’eau de la lagune est translucide. C’est réellement magnifique. Nous avons barboté dans un cenote, inclus dans la lagune.

Le coucher de soleil a rendu ce moment encore plus magique. Les explications de Sébastien, le skipper, sont en Anglais. Mais un Anglais compréhensible, surtout si vous lui dites de parler doucement.

 Que du ++++ pour cette excursion 👍😉

 

Un Peu Limite Je Trouve….

Il y a également une agence Francophone qui proposent le même type d’excursion, et sensiblement au même prix que le tour « El Sebiche » avec Sébastien. C’est « Bacalar Sailing » . Cependant, si vous souhaitez un guide parlant Français, il vous faudra rajouter 400 pesos au prix de l’excursion. Tandis que le prix reste le même pour des explications en Espagnol et Anglais.

Perso, je trouve cela déplacé et incorrect de demander 400 pesos en plus, simplement pour avoir des explications en Français. Alors qu’ils sont eux mêmes Francophones… Sachant également que le voyage vers le Mexique coûte plus cher pour des Français que pour des Américains, qui est le pays frontalier… Ça me dérange un peu…Enfin bref….

 

cocoisland.frAutre Restaurant Sympa à Bacalar

 

Le soir nous avons diné chez « El Barril Grill », recommandé également par Antonio, le réceptionniste de l’hôtel. Petit restaurant local, reconnaissable grâce au Baril suspendu. Au bar, il y a une belle collection de bouteilles de bière du monde entier 😉

Nous avons été bien accueillis, et avons pris 2 cocktails + 2 burgers.

 

Jour 9 : Direction Tulum

 

Avant de prendre la route direction Tulum, toujours situé dans le Quintana Roo, nous décidons de refaire un petit tour sur la place principale de Bacalar. Là ou se trouve le fort, les petites échoppes, et le point de vue sur la lagune.

Après 2h30 de route, nous arrivons en début d’après-midi pour visiter le site Archéologique Mayas de Tulum. Le prix de l’entrée est de 70 pesos par personne. Plutôt bon marché contrairement aux autres sites Mayas.

La Visite du site Archéologique de Tulum nous a captivé même si on ne peut monter sur aucune pyramide. Des édifices plus surprenants et impressionnants les uns que les autres, avec en fond la mer turquoise des Caraïbes. Juste Wahouuu !

On se demande toujours comment à cette époque ils ont pu construire tout ces monuments, et si bien pensé. Ce site fortifié, dominant la mer, a été un de nos préférés avec Alizé après Calakmul. Ce site fait vraiment décor de cartes postale.

 

Direction Ensuite Notre Hôtel

 

Légende pour chaque hôtels :  + moyen / ++ bien / +++ très bien

cocoisland.fr

« Don Diego de la Selva » ++

 

Arrivé à l’Hôtel Don Diego de la Selva 4* vers 18h. Toujours situé dans le Quintana Roo. Petit hôtel de charme tenu par des Français. Wifi disponible mais fonctionne quand il veut. Le premier soir, le wifi fonctionnait bien, mais à partir du lendemain, plus rien ne fonctionnait. Que ce soit le wifi au bar ou dans les chambres, impossible de se connecter. Parking possible juste devant l’hôtel. L’hôtel est assez bien situé dans Tulum, car c’est calme. Par contre, pour se rendre dans le centre de Tulum, il faut une voiture.

 

Notre Chambre 

Chambre sympathique, et assez atypique avec notamment un puit de lumière donnant directement dans la douche. Le nécessaire de toilette est fourni, ainsi que les serviettes pour la piscine. Il y a différentes petites entrées dans la chambre (des petits carrés) qui ne sont fermées qu’avec une protection anti moustique. C’est un peu regrettable. Car en cas de bruits extérieur (vent dans les arbres, voitures etc), on les entend dans la chambre. C’est un peu comme si on avait l’impression de dormir dans une forêt lorsqu’il y a du vent.

Autre point regrettable : un frigo commun est mis à la disposition de tous. C’est sympa et pratique on est d’accord. Sauf lorsque l’on vous vole l’intérieur de votre carton de 6 bières….

 

 

Jour 10 : Tulum / Réserve Sian Ka’an

 

Le petit déjeuner à l’hôtel Don Diego de la Selva est bon et copieux.

Point regrettable lié à l’agence de voyage et non à l’hôtel : l’hôtel sert le petit déjeuner à partir de 7h30. Il y a environ 25 minutes de route avant d’arriver à Sian Ka’an. Sachant que le rdv a Sian Ka’an est prévu à 8h15, et bien le petit déjeuner doit être avalé en toute vitesse pour ne pas arriver en retard…. c’est bien regrettable. Sachant également que ce n’est pas un buffet (qui pourrait aller plus vite), mais une dame qui vous sert (et donc ça prend un peu plus de temps).

 

A Muyil 

Pour visiter la réserve de Sian Ka’an, on doit se rendre dans le petit village de Muyil, situé à quelques kilomètres de Tulum.

Si vous venez de Tulum, l’agence est sur votre droite quelques centaines de mètres après être arrivé à Muyil. C’est un bâtiment blanc.

 

La Réserve de Sian Ka’an

La réserve de Sian Ka’an, est une des plus belles réserves naturelles du Mexique. Classée au patrimoine de l’Unesco, Sian ka’an est une excursion incontournable de la Riviera Maya et du Quintana Roo. La visite de la réserve se fait en petit groupe de 6 personnes, à bord d’une « lancha » pour 4h de découverte de la biosphère de Sian Ka’an.

Les guides, natifs des villages voisins, connaissent parfaitement la réserve, la faune et la flore.

La traversée s’effectue à travers la lagune et ses eaux cristallines en passant par les anciens canaux utilisés par les Mayas. Le capitaine fait une halte sur un site archéologique Maya au cœur de la réserve. Puis, avec notre guide parlant Français, on se met à l’eau pour nous laisser porter par le courant du canal Maya entouré par la mangrove.

A Sian Ka’an, il est possible d’observer de nombreuses espèces d’oiseaux, crocodiles voire lamantins à Boca Paila, lieu de rendez-vous de la mer et de la lagune. Un sandwich est proposé ainsi que des bouteilles d’eau pendant le tour.

Nous avons eu la chance que notre guide avait vécu au Canada. Donc il parlait couramment le français. C’était appréciable car nous avons pu lui poser toutes sortes de questions aussi bien sur sa vie au Mexique, sur les coutumes, ainsi que sur le Mexique en général, et bien sur sur la Biosphère de Sian Ka’an.

Après ce grand bol d’air, un déjeuner nous attend à la communauté pour déguster un plat typique du Mexique que nous avions choisi la matin avant de partir.

Avant de repartir, elle nous propose d’aller visiter l’enclos à papillons. Juste magnifique, toutes ces espèces de couleurs vives.

 

Plage de Tulum

Après cette magnifique matinée dans la réserve de Sian Ka’an, nous décidons de nous rendre à la plage de Tulum pour le reste de l’après-midi. La plage publique est gratuite. Elle se situe à l’entrée du quartier « bobochic » de Tulum.

Le moindre que l’on puisse dire, c’est qu’elle est loin de ressembler à celle des bars et hôtels présents sur la côte. Nous avons vraiment été déçus sur ce point. Car pour nous, le Mexique avait encore des endroits libres et sympa où il était possible de « chiller » tranquillement. En fait, le bord de mer est devenue une pompe à fric, où les natifs et habitants n’ont qu’une toute petite parcelle de plage dédiée.

 

Piscine de l’hôtel

Nous retournons donc à l’hôtel pour nous baigner à la piscine. La piscine est sympa, petit bémol pour le nombre de transats : 5 au total. C’est un peu juste. Donc du coup, impossible de s’allonger puisque les transats étaient tous occupés. Donc nous sommes restés sur des chaises…. On s’est fait également dévorer par les moustiques au bord de la piscine, rendant l’expérience franchement mitigée.

 

Petit Regret

Nous avons regretté que l’agence « Mexique Essentiel », c’est à dire Sandra, ne nous ai pas pris un seul hôtel en bord de plage. De sorte à éviter de prendre notre voiture pour chacune de nos sorties. Aussi bien pour Tulum, que pour chacune des villes visités. J’avais exprimé le souhait de vouloir de l’authentique, et que nous voulions finir en bord de mer. Afin de nous reposer dans des petits hôtels (nous n’aimons pas les énormes complexes…).

Je pense que les hôtels qu’elle nous a proposé, et qu’elle propose à ses clients, sont ceux avec qui ils ont réussi à avoir un partenariat. Et avec lesquels il gagnent de l’argent. Car des hôtels typiques, sympa, au bord de plage et avec un bon rapport qualité prix, ce n’est pas ça qui manque dans le Quintana Roo et donc au Mexique….

 

Jour 11 : Tulum / Akumal 

 

Cette journée s’annonce bien remplie. Car c’est le jour où nous quittons Tulum pour Cancun, afin de rendre notre voiture de location. Avec, sur la route, un arrêt prévu à Akumal pour essayer de nager avec des tortues de mer. Puis ensuite, une fois la voiture de location rendue, direction l’embarcadère pour prendre un ferry pour Isla Mujeres.

Avant de quitter Tulum, on décide de faire un dernier tour dans le centre pour quelques derniers achats. Et là on hallucine sur les prix exorbitants que sont vendus certains souvenirs, vu dans d’autres villes moins touristiques. C’est simple, ils passent facilement du simple au double, voir même plus. 

Donc un Conseil : Faites vos achats souvenirs dans des villes comme Chichen Itza, Valladolid, ou encore Bacalar plutôt qu’à Tulum ou sur la côte. Car franchement certains prix sont hallucinants. Puis la négociation est limite quasi impossible. De l’attrape touriste pure et simple.

 

Akumal

On décide se s’arrêter à Akumal, qui se situe à environ 20kms de Tulum, pour pouvoir profiter un peu de la plage. Enfin c’est ce que l’on espère…

Ce petit village d’Akumal, toujours situé dans le Quintana Roo, est réputé pour son eau turquoise des Caraïbes, où il est possible de nager avec des tortues.

Nous avons donc avec nous, nos masques EasyBreathe (que je vous conseille), prêt à découvrir les fonds marins. Il y a une très belle baie avec une longue plage de sable blanc bordée de palmiers, et de restaurants. On trouve une place gratuite, enfin on se créer une place de parking plutôt lol. Et hop direction la plage.

 

Plage d’Akumal

Alizé a lu qu’il est possible d’accéder à la plage par la boutique du centre de plongée… en effet on peut y entrer mais moyennant finance… A force de négocier, nous sommes rentrés gratuitement. On a joué au marchand de tapis je reconnais, mais payer encore et toujours pour entrer sur une plage, est un concept qui nous dépasse totalement. Enfin c’est quand même dingue qu’on ne puisse pas se balader sur une plage gratuitement au Mexique… (Sandra a omis de nous le dire…… bizarrement 😒). 

Heureusement que la plage a tenu sa promesse. Sauf pour les tortues. Car beaucoup trop de vagues et de vent pour qu’elles nous montrent le bout de leur carapaces.

Après ces deux petites heures de Farniente, nous reprenons la voiture direction Cancun. Plus précisément vers le centre commercial « La Isla » pour rendre notre voiture de location à l’agence Avis. Nous quittons donc ce magnifique Etat du Quintana Roo.

 

L’embarcadère à Cancun

Du centre commercial  à l’embarcadère « Puerto Juarez Ultramar », la course en taxi nous a couté 450 pesos. Je pense que l’on s’est fait avoir en beauté avec ce taxi. Notamment parce qu’il n’avait pas de compteur. Donc le prix s’est fait à nos têtes de touristes.

 

Après ces Quelques Jours Passés dans le Quintana Roo, Notre Road Trip au Mexique continu sur l’Ile d’Isla Mujeres.

Pour Lire la Suite et Fin de Notre Beau Périple, C’est Par Ici 😉Isla Mujeres

Bacalar, Quintana Roo

Catamaran Bacalar

Catamaran Bacalar

Lagune aux 7 couleurs Bacalar

Bacalar, Quintana Roo

Tulum, Quintana Roo

Ruines Mayas Tulum

Ruines Mayas Tulum

Ruines Mayas Tulum

Laisser un commentaire

RACONTER MON VOYAGE