Pour Voir d’Autres Photos du Bénin : Marché Dantokpa à Cotonou au Bénin

  • découverte | culturel

  • Afrique

  • Bénin

  • Cotonou

  • 2

  • 30 Octobre 2016

  • 9 jours

  • Avion avec Air France

  • 1157.34€ pour deux. Soit 578,67€ par personne, en places éco, réservé deux mois avant de partir.

  • Nous avons séjourné chez un ami de la famille, qui a une maison à Cotonou, capitale économique du Bénin. Nous avions tout le confort à l’Européenne, et même plus. Alors que nous étions en Afrique. C’était top, encore un Grand Merci à lui.

    Une autre belle découverte 

    Il nous a fait une dernière belle surprise, avant la fin de notre séjour. Car il nous a emmené passer le week end à la «La Casa del Papa » situé à Ouidah. C’est un hôtel face à la mer. Nous y avons dormi trois nuits.

    Les Points Forts de cet hôtel

    Les chambres sont des mini bungalow jaunes, confortables. Il y a une grande douche, tv à écran plat, ainsi qu’une petite terrasse pour admirer la mer et le coucher de soleil. Le restaurant de l'hôtel est face la mer. Donc vous avez le bruit des vagues lorsque vous manger, c’est top.

    Nous avons dejeuné et diné tous les jours la-bas. La nourriture est adaptée à tous les gouts : on y trouve même des crêpes ?.

    Il y a deux piscines extérieures où l’eau est vraiment bonne. Il y a également un grand spa sur pilotis. Le wifi est disponible. Possibilité de faire des activités comme du canoë kayak sur le lac près du spa sur pilotis.

    Il n’y a rien du tout autour de cet hôtel. Donc c’est plaisant car vous avez l’impression d’être seul au monde. Ces quelques jours nous ont permit de nous reposer loin du tumulte de Cotonou.

    Les Points Faibles de cet hôtel

    La coupure d’eau lorsque j’etais sous la douche. Et qui a mis du temps à se rétablir. Voyant là où nous étions, avec rien autour de cet hôtel, c’était largement compréhensible qu’il peut y avoir parfois des couac.  

    La  baignade en mer est dangereuse car il y a de très forts rouleaux. C’est pour cela que personne ne s’y baigne. Et que l’hôtel dispose de deux piscines extérieures. 

  • Le « Maquis la Résidence ,» situé à Cotonou.

    Ce restaurant est spécialisé dans  les poissons et viande braisés.

    L'endroit est très agréable et sympathique. Il dispose de belles terrasses situées sous de grandes paillotes. Restaurant situé dans le quartier des ambassades.

    Nous avons testés le poulet bicyclette et la carpe rouge (leurs spécialités). Comme accompagnement il y avait des frites d’ignam, de l’Aloko (banane plantain frits) ainsi que du manioc semoule. Tout était très bon. Très bon moment passé dans ce restaurant.

    « La Cabane du pécheur ».

    Il se situe à Cotonou sur la « route des pêches », une piste sablonneuse qui longe la côte.

    Restaurant donnant directement sur la plage, avec vue sur mer, où on entend le bruit des vagues. Le choix des plats est suffisant et variés. Nos poissons étaient très bons et de belle taille. L’accueil était très agréable. Possibilité de seulement boire un verre face à la mer, posé sur un transat. Très bon moment passé dans cet endroit.

    Les prix sont légèrement plus chers que dans d’autres restaurants. Probablement dû à l’endroit. Mais ils restent encore très corrects.

  • A Porto Novo, la Capitale du Bénin

     Notre guide, Dominique, nous a emmené visiter le musée Ethnographique, des sciences sociales. Qui étudie les moeurs et coutumes du pays. C’est une visite qui a durée environ 1 heure. C’est Dominique qui s’est chargé de régler les entrées au musée.  

    Nous avons rendu visite à l’artiste Philippe Zount, forgeron, chez lui. Il a des sculptures exposées dans plusieurs pays. Dont la France et la Suisse.

    Nous nous sommes également rendu dans une maison « vaudou », qui, sans Dominique, l’entrée aurait été impossible. En fait, je dois avouer que nous étions moyennement rassuré. Probablement à cause de la peur que procure l’inconnu et aussi parce que le vaudou ou magie noire est quelque chose d’assez sombre.

    Nous avons rencontré le chef de la tribu qui nous a expliqué une partie de leurs rites. En fin de compte, ce fut vraiment intéressant. Car ça a permis de confirmer ou réfuter certaines informations qu’on peut entendre ici et là sur le vaudou. 

    Nous sommes passés devant la mosquée centrale de Porto Novo. Elle a était bâtie suivant le plan et l’architecture d’une église Catholique. C’est d’ailleurs la réplique de la cathédrale Catholique de San Salvador de Bahia au Brésil.

    A Cotonou

     Nous avons visité le marché artisanal de Cotonou. C’est un marché pour les touristes souhaitant ramener des souvenirs. Par conséquent, n’hésitez pas à négocier les prix. Car dans ce marché tout est négociable, même la vache qui est en liberté dans le marché lol.

      A Ouidah

    Nous avons aussi visité la Forêt Sacrée de Kpassè à Ouidah. La particularité de cette forêt est qu’elle est remplie de légendes contées par le guide local. Elle est peuplées de statues d’animaux et de l’arbre sacré qui incarne l’esprit du roi Kpassè (fondateur de la ville). 

     A Ouidah, nous avons également visité le musée d’Histoire du Dahomey. Il se trouve dans l’enceinte de l’ancien fort Portugais de Sao-Jao-Batista-de-Ajuda de 1721. Nous y trouvons de l’archéologie, l’histoire de l’esclavage et des arts. 

    Il y a aussi le temple de Dangbé qui est consacré au culte du python, situé en face de la Basilique de l’immaculée Conception. Le python est un dieu vaudou vénéré jusqu’à « Grand Popo ». Il est l’animal protecteur et serviteur de la ville. Puis nous avons eu le droit à notre photo souvenir avec un python autour du cou… un peu crispé sur le cliché ? 

     Nous avons également découvert la Fondation Zinsou situé dans la villa Ajavon. C’est un lieu d’exposition pour les artistes contemporains Africains. Les masques Guélédés à l’entrée de la fondation sont un témoignage vivant de l’histoire du pays. Car ils sont la matérialisation de nombreux rites et coutumes. 

     Sur la route, pour nous rendre à “La Casa del Papa”, nous nous sommes arrêtés à la « Porte de Non Retour » de Ouidah. Qui marque le symbole de la déportation.

    Puis à côté, se trouve le mémorial qui célèbre les morts de cette déportation. Tout est en lien avec la porte de la « Cité historique de Ouidah » marquant le démarrage de la route des esclaves : Neuf étapes jalonnent le parcours, illustré sur ce monument. 

  • Le coup de coeur général de ce voyage est, malgré le haut niveau de pauvreté, c'est de voir des gens heureux. En dépit de ne pas avoir le dernier smartphone à XXX€ ou le dernier écran plat, ni même l’eau courante, ou encore l’électricité. Ils se contentent de choses simples.

    Personnellement, au début de notre voyage, j'étais un peu gêner. Notamment de voir des petits enfants courir dans les rues et vêtues de vieux habits, tout troués, voir carrément en slip. A jouer avec un vieux morceau de carton ou une branche d’arbre. Alors que nous, nous nous baladions, entre autre, avec nos derniers iPhones (sans faire de pub lol).

    A vrai dire, je pensais, naïvement, que les parents n’avaient pas les moyens de leur acheter des vêtements ou des jouets. Mais en réalité, notre guide Dominique, nous a expliqué que ces enfants ne sont pas malheureux, au contraire. Et ce même s’ils n'ont pas le dernier jouet tendance, ou encore des vêtements propres. Que c'est simplement leur mode de vie qui est comme ça.

    Puis, nous avons rencontré des Béninois qui avaient habités en Europe pendant quelques années et qui, malgré le confort qu’ils avaient pu avoir en Europe, voulaient à tout prix rentrer au pays. Car ils s’y sentent mieux. C’est pour moi une belle leçon de vie et un dépaysement total. 

    Nous avons été reçu comme des rois. Un Grand Merci à lui pour cet accueil et cette très belle découverte de son pays.

    A Ganvié 

    Nous avons visité Ganvié qui se trouve au Sud du Bénin. Toujours avec notre guide Dominique. Ganvié est situé sur le lac Nokoué, c’est un village sur pilotis.

    La visite s’est faite en pirogue avec comme autre guide, le chef du village de Ganvié.

    C’est vraiment un village très joli. Pour cette raison, Ganvié est appelé « la petite Venise Africaine », et est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Les enfants savent nager et pagayer avant même de savoir marcher.

  • A Cotonou

    Nous sommes parti faire un tour au marché de Cotonou Dantokpa pour découvrir le plus grand marché à ciel ouvert de l’Afrique de l’Ouest. C’est un réel labyrinthe tellement il est grand.

    Heureusement que nous étions avec les deux cousines de notre ami Béninois. Afin de nous aider à nous repérer dans le marché. Et aussi pour éviter les mauvaises rencontres. Donc c'est à la fois un endroit que je conseil, si vous avez un guide local, et déconseille si vous n'en avez pas et souhaitez vous y rendre seul.

  • Quelques Idées Souvenirs à Ramener du Bénin

    Si vous aimez l’art Africain, vous ne serez pas déçu. En effet, vous y trouverez aussi bien des statues / statuettes, que des tissus (beaucoup de Wax, devenu tendance ces dernières années). Ainsi que des sculptures en verre. Enfin pas mal d’articles aussi différents que variés.

    En fonction des souvenirs que vous souhaitez ramener, pensez au transport notamment dans l’avion et aux contrôles des douanes…. Car certains produits vendus au Bénin sont interdits à ramener en France.

    Pour les billets d'avion

    Si vous souhaitez quelques conseils sur "comment réserver ses billets d'avion", n'hésitez pas à aller consulter la page que j'ai rédigé à ce sujet. Les conseils apportés sont dûs à notre expérience en tant que voyageur.

    Pour Nous Suivre ?