Pour Lire la Suite de Nos Aventures à Bacalar, dans le Quitana Roo 😉 : Notre carnet de voyage à Bacalar, Mexique.

  • découverte | culturel | road-trip

  • 3/6

  • Amérique Du Nord

  • Mexique

  • Campeche, Calakmul

  • 2

  • En Voiture à bord de notre Chevrolet

  • Légende pour chaque hôtels :  + moyen / ++ bien / +++ très bien

    “Hotel LOPEZ 3*” +

    C’est un petit hôtel standard, en plein coeur du centre ville de Campeche, au calme malgré sa localisation. Le parking est collé à l’hôtel. Le Wifi est disponible depuis la chambre mais ne fonctionne pas toujours bien. La chambre est correcte, sans plus. Pour une nuit ça suffit. L’avantage est qu’il est situé en plein centre ville donc c’est appréciable. Car nous sommes tout près des bars, restaurants et magasins de Campeche.

    Le Petit déjeuner est servi à table. Il est correct mais pas en abondance lol.

    “Hotel Puerta Calakmul” ++

    Nous découvrons l’hôtel Puerta Calakmul, hôtel 4*, en fin d’après-midi. C’est un hôtel de charme situé à l’entrée du site archéologique de Calakmul. Il ne propose que des lodges individuels avec toit en palapa. Puis il n’y a pas de fenêtres dans le Lodge, seulement des moustiquaires. Ce qui fait qu’on entend tous les bruits de la forêt. Aussi bien le bruit du vent dans les arbres que celui des animaux sauvages.

    La Piscine

    La piscine était en réparation. Donc impossible de s’y baigner. Puis elle est située au milieu de la forêt, dans un ambiance humide, et elle est non chauffée. Donc parfait pour chopper un coup de froid lol.

    Petite Particularité

    Nous sommes obligés de payer en espèces, aussi bien la chambre que le restaurant, car ils ne prennent pas la CB. Donc avoir des espèces avec soi…

    Un Bon Conseil

    Prenez de l’anti moustique si vous souhaitez vous rendre dans cet hôtel. Car on s’est littéralement fait dévorer par les moustiques. Aussi bien à l’hôtel que le lendemain, lors de la visite de Calakmul.

    Avis sur ce Lodge

    Le lodge est sympa, avec le confort suffisant (lit, douche, wc, lavabo, nécessaire de toilette). Sa particularité, le fait qu’il n’y ai pas de fenêtres, juste des protections anti moustiques, est atypique. Donc le soir et la nuit, on sent l’humidité et par conséquent la fraicheur, mais on sent aussi l’odeur boisé de la foret. Finalement, nous n’avons pas eu froid durant la nuit (on avait un peu peur de ça…). Le concept et le cadre sont attrayants.

    Le petit déjeuner continental était inclus. Mais il n’est vraiment pas copieux comparé à celui des autres hôtels.

  • Restaurant à Campeche

    Le soir nous avons diné dans la “Calle 59”, se trouvant dans une rue piétonne. A vrai dire, c’est une adresse que l’on ne conseille pas. Car nous avons été très déçu, car pas terrible niveau culinaire. On s’est d’ailleurs demandé si nous n’allions pas tomber malade avec ce que l’on avait mangé…

    Restaurant de l'hôtel Puerta Calakmul

    Le soir nous avons diné au restaurant. En même temps il n’y a pas trop le choix, puisque nous sommes a l’écart de toute civilisation depuis cet hôtel.

    Oublier le wifi, il n’est disponible que dans le restaurant, en débit limité. Donc s’il y a une dizaine de personnes, voir moins qui l’utilisent, n’essayez pas de vous connecter, vous gagnerez du temps….

  • Jour 5 : Découverte de Campeche

    Nous quittons l’Hacienda Ticum en fin de matinée, direction Campeche. Il y a environ 2h de route. Une fois arrivés à Campeche,  nous décidons d’aller déposer nos valises à l’hôtel, avant d’aller découvrir cette belle ville de Campeche.

    Campeche est une charmante ville coloniale remplie de couleurs, et de musique au coin des rues. La mer longe la ville.

    Nous partons à la découverte du centre historique de Campeche, ancienne ville fortifiée, remplie de ruelles aux couleurs pastels. Campeche est vraiment une belle découverte. En plus, il n’y a pas de hordes de touristes, donc c’est appréciable. On sent qu’il fait bon vivre la bas, tout comme Valladolid ou Izamal. Nous avons pu flâner tranquillement et visiter la cathédrale de Campeche située sur la “Plaza de la Independencia”.

    Jour 6 : Direction Calakmul

    Le lendemain matin, nous nous sommes baladés sur le “Malecon”, c’est l’avenue qui longe la mer. Puis nous en avons profité pour refaire un tour dans le centre ville de Campeche, avec ses très jolies maisons colorées.

    Après ces derniers instants passés dans cette charmante ville de Campeche, nous reprenons la route pour le sud de la péninsule. Direction Calakmul pour environ 4h de route.

    Très Important

    Arrêtez-vous à la station service située dans la ville d’Escarcega, bien après Campeche. Car c’est la dernière station que vous trouverez avant longtemps. A Calakmul, il n’y a pas de station service. Donc même si vous ne remettez que quelques pesos, ce n’est pas grave. Au moins votre réservoir sera plein et vous éviterez de faire le coup de la panne à Madame ou à Monsieur 😅.

    Bécan

    L’après-midi nous décidons d’aller visiter le site de Bécan, toujours situé dans l’État de Campeche. L’entrée est à 60 pesos par personne. Ce sont des ruines Mayas dans la forêt, où il est possible encore d’observer la peinture couleur rouge qui recouvrait les pyramides à l’époque. Le tour du site prend une petite heure.

    Un conseil : Si vous décidez de visiter le site de Calakmul, vous pouvez largement faire l’impasse sur celui de Bécan. Car ça reste des ruines Mayas, au milieu de la forêt, tout comme le site de Calakmul qui lui est beaucoup plus grand et impressionnant.

    Après cette petite visite de Bécan, nous avons hâte de voir notre futur logement et de prendre possession de notre lodge situé en plein milieu de la forêt 😉.

    Jour 7 : Visite de Calakmul

    Nous retournons à l’entrée du site de Calakmul, pour débuter la visite de cette ancienne cité maya au cœur de la forêt. Calakmul se trouve toujours dans l’État de Campeche.

    Tout d’abord, l’entrée du parc se divise en 3 tarifs, suivant là où on souhaite se rendre dans le parc.

    L’entrée du parc principal est à 50 pesos par personne. Il y a la possibilité d’aller dans un musée au bout du 20ième kms. Ensuite, si vous souhaitez continuer votre route, il vous en coutera 68,31 pesos par personne, pour aller vers le site de Calakmul. Et encore 70 pesos par personnes, si vous souhaitez entrer dans le site de Calakmul. Ce qui fait 380$ (Pesos Mexicain) pour deux, soit environ 18€. 

    Il y a des postes de contrôle avec des “gardes forestiers” qui vérifient qu’on a bien réglé (toujours en espèces bien sur, et ils ne rendent pas la monnaie).

    Comptez 1h30 de piste pour rentrer dans la réserve et 1h30 au retour. Car la route est très abimée à certains endroits (sur environ 40 kms). Faites bien attention aux énormes trous.

    Après avoir fait tout ce chemin et emprunter cette route cabossée, ça serait dommage de rebrousser chemin.

    Un Conseil

    Prenez des vêtements qui vous protègent les bras et les jambes, car les moustiques sont bien présents et s’en donnent à cœur joie, et également de l’anti-moustique pour ne pas trop subir ces attaques de moustiques.

    Arrivée sur le site de Calakmul

    La Puissance de l’empire Maya : on estime que Calakmul avait une population d’environ 50 000 personnes. Car il existe plus de 6000 structures sur 20km2, dont la plus importante est la grande pyramide culminant à 45m de haut. Depuis son sommet, une vue panoramique sur la réserve de la biosphère de Calakmul s’offre à nous. Un instant magique où on entend seulement le bruit de la forêt et de ses animaux.

    Lorsque l’on emprunte les chemins de randonnées, il est possible d’observer des singes hurleurs. Leurs cris sont assez impressionnants, surtout à la vue de leur petite taille. En fait sur le coup, on a eu un peu peur, car ça ne ressemble vraiment pas à un cri de singe.

    En milieu d’après-midi, nous reprenons la route pour Bacalar, pour environ 2h30 de route. Nous quittons donc l’État de Campeche pour celui du Quintana Roo.

  • Calakmul et ses singes hurleurs, avec un cri vraiment impressionnant. Le site est très joli et assez bien conservé.

  • X

  • Quelques mots sur l'État de Campeche

    L’État de Campeche est un État du Mexique situé au sud-est du pays, dans la péninsule du Yucatán. Il est entouré par les États de Yucatán, de Quintana Roo et de Tabasco; par le département de Petén (Guatemala), le Belize et le golfe du Mexique.

    Cet État de Campeche occupe une superficie de 56 798 km2, soit 2,9 % du territoire national. Ses côtes représentent une façade de 525 km de long sur le golfe du Mexique et se prolongent par un plateau continental de 50 812 km2. Au recensement de 2015, l’État comptait 899 931 habitants. Le Campeche est au 30e rang national. Aussi l’État de Campeche s’est séparé de l’État de Yucatán le 7 août 1857. (Source Wikipedia).

    Pour bien préparer son voyage au Mexique

    Si vous avez le projet d'aller visiter le pays des Ruines Mayas et des Faritas (entre autre), voici différents conseils et informations importantes tirés de notre Road Trip au Mexique : Voyage au Yucatan : Comment bien le préparer ?

    Pour lire la suite de nos aventures à Bacalar, dans le Quitana Roo : Notre carnet de voyage à Bacalar, Mexique.

    Pour Nous Suivre 😃