Nous avons découvert la conduite au Mexique lors de notre road trip dans le Yucatan en 2018. C’est un beau souvenir, car il est très facile de conduire au Mexique. Malgré ce que l’on pourrait penser. La conduite se fait à droite, comme en Europe, puis les règles de circulation sont beaucoup plus simples qu’en France.

Notre road trip nous a emmené dans les États du Yucatan, Quintana Roo, et CampecheUne bonne partie des informations que je vous donne, peut s’appliquer dans les différents États du Mexique.

Pour un voyage de deux à trois semaines, louer une voiture est le meilleur conseil que je peux vous donner. Car ça permet de visiter le pays à votre rythme et de vous arrêter là où vous voulez. Puis avec les informations qui suivent, conduire au Mexique ne va être qu’une simple formalité 😉.

Le Permis de Conduire au Mexique

Les Français qui souhaitent conduire au Mexique peuvent être munis d’un permis International en plus de leur permis de conduire Français.

Le permis International est gratuit et s’obtient généralement en quelques jours voir semaines. La demande doit être faite au sein de la préfecture ou sous préfecture de votre domicile.

Il est valable pendant trois ans.

Lorsqu’on a loué la voiture à Cancun, la personne chez Avis ne m’a demandé que mon permis de conduire Français. A mon sens, il est toujours bon d’avoir également avec soi, un permis International. Juste au cas où.

La Conduite au Mexique

Je suis certains qu’après avoir lu différents articles sur le net, rien que l’idée de conduire au Mexique vous fait avoir quelques sueurs froides. Je me trompe …? Rassurez-vous, conduire au Mexique est aussi simple que de conduire sur un parking. Ou presque lol 😜

Conseils de Circulation

Tout d’abord, pour conduire au Mexique, exit les réflexes Français concernant les règles de priorité. Notamment celle à droite. Pourquoi ? Parce qu’au Mexique, les priorités à droite n’existent pas. Ceux qui arrivent sur votre droite vous doivent la priorité. On s’y fait très vite à cette règle. Par contre, attention une fois rentré en France lol.

Dans l’État du Yucatan, Quintana Roo, et Campeche, nous n’avons pas vu de parcmètre.

Les Topes

Une des choses à laquelle il faut s’habituer lorsque l’on décide de conduire au Mexique, ce sont “les topes”. Comprenez ralentisseur ou dos d’âne voir carrément dos de chameau vu leur taille lol.

Certains sont tellement haut, qu’il faut limite s’arrêter avant de passer dessus. On les trouve aussi bien dans les petits villages, qu’en ville voir même sur certaines voies rapides. Parfois ils sont bien indiqués et parfois……… Un peu moins.

Donc faites bien attention car prit trop vite, vous risquerez d’y laisser un pare-choc 😏

L’État des Routes au Mexique

Globalement, l’état des routes dans le Yucatan, Quintana Roo, et Campeche est bon, voir même très bon. Malgré la gratuité des routes (sans péages), on voit qu’elles sont bien entretenues. Puis si vous aimez les belles lignes droites sur plusieurs kilomètres, vous allez être servi.

Là où ça se complique un peu, c’est lorsque vous entrez dans des petits villages. Il faut parfois faire attention aux nids de poules et au fameux…………… (roulement de tambour)…………. topes lol. Certaines routes sont en terre ainsi que l’accès à certains hôtels un peu reculés. Ce n’est pas spécialement dangereux, juste faire un peu plus attention.

Les Autoroutes

Pour repérer les autoroutes au Mexique, il faut regarder les panneaux de direction. Si vous voyez un “D” en dessous du chiffre, c’est que l’autoroute est payante. Il faut avoir l’oeil car la première fois, ce n’est pas évident à voir.

Que ce soit les autoroutes gratuites ou payantes, comme dit plus haut, l’état général est très bon. Vous pouvez donc conduire au Mexique, de jour comme de nuit, assez sereinement.

Au péage, la carte bancaire n’est pas acceptée. Ils ne prennent que des espèces. Donc pensez à avoir de la monnaie avec vous.

Sachez que les péages sont chers, plus chers qu’en France je trouve. C’est notamment une des raisons pour lesquelles il n’y a pas grand monde sur les autoroutes payantes. Nous n’avons prit l’autoroute payante qu’une seul fois. Préférant les routes gratuites qui, pour certaines, longent la mer et proposent une vue plutôt sympa 😉.

Il n’y a pas de radar automatique au Yucatan. Malgré cela, la police peut vous arrêter en cas de gros excès de vitesse mais c’est très très rare. Notamment parce qu’ils n’ont pas ou quasiment pas de jumelles lol.

Quelques Particularités de Conduite

Conduire au Mexique vous fera vivre des expériences nouvelles, voir inoubliables lol.

Tout d’abord, sur les routes, il ne faut pas être étonné de voir certaines voitures, camions ou encore bus, rouler sur la bande d’arrêt d’urgence. C’est leur façon à eux de vous dire que vous pouvez les dépasser. Puis en se mettant à droite, ils vous facilitent le dépassement et la vue sur les voitures de devant.

Si vous voyez également un véhicule se serrer à droite et mettre son clignotant gauche, c’est pour vous dire que la voie est libre en face. Et que vous pouvez dépasser sans problème. Je dois dire qu’il faut conduire au Mexique depuis un certains nombre de kilomètres, pour intégrer ces différents paramètres…..

Ne soyez pas étonné également si une voiture arrivant en face, en dépasse une autre, alors que vous arrivez. Vous devez vous serrer à droite et rouler sur la bande d’arrêt d’urgence pour la laisser passer (et accessoirement éviter un choc frontal lol).

C’est une situation qui s’est déroulée quelques fois et qui fait drôle voir carrément flipper la première fois 😅. Et à contrario, si vous dépasser une voiture ou camion et que d’autres voitures arrivent en face, elles se resserreront à droite (enfin normalement lol).

Sinon c’est assez sympa de conduire au Mexique 😂😉

Les Barrages Routiers

Lors de ce road trip au Mexique, nous avons croisé un nombre important de barrages routiers effectué par la police ou l’armée Mexicaine.

La première fois, je dois avouer que ça surprend un peu. Voir des militaires, fusils à la main, avec un regard qui est loin de dire “bienvenue au Mexique”. Puis finalement, tout s’est bien passé. Ils sont plus là pour dissuader ceux ayant de mauvaises attentions. Et sont placés à des endroits stratégiques comme proche de la frontière avec le Guatemala et le Belize par exemple.

Aurélien, un Français expatrié qui tient une hacienda depuis des années, nous a expliqué une particularité étonnante liée à ces barrages. En effet, si un couple de touristes, dont la femme est blonde, souhaite passer un barrage, selon Aurélien, ils ont 95% de chances de se faire arrêter. Et ensuite de se voir descendre de la voiture. La raison ? Vous avez déjà vu une Mexicaine blonde…..? lol. C’est plus une curiosité de la part de ces hommes, de voir une femme blonde, qu’une volonté de les embêter.

Ce n’est pas une blague. Puisque ce sont ses clients et surtout clientes qui, dans la conversation, lui ont raconté qu’ils se sont fait arrêter lors d’un barrage. Et systématiquement, la femme est blonde.

Les Stations Services

Les voitures au Yucatan, et au Mexique, roulent à l’essence et non au diesel. Qui est réservé aux camions et bus.

A priori, il n’y a qu’un seul géant pétrolier présent au Mexique, le pétrolier Pemex. Ils sont les seuls à proposer du carburant au Mexique. Tout du moins, nous n’avons vu que des stations Pemex pendant notre road trip.

L’essence green (verte) est moins cher que la rouge. Le litre se situe aux alentours de 19-20 Pesos, ce qui fait environ 0,92€. Le paiement ne se fait qu’en espèces. Ils n’acceptent pas la carte bancaire.

C’est obligatoirement un pompiste qui vous fait le plein. Ainsi, vérifiez bien que la pompe est à 0 Pesos avant que le pompiste ne commence à faire le plein. C’est une arnaque bien connue et très répandue au Mexique.

S’il vous nettoie le pare brise, le pourboire est de quelques pesos (en moyenne 5 pesos).

N’attendez pas la dernière minute pour faire le plein d’essence. Car il est possible de conduire au Mexique pendant 100 kms, sans voir une seul pompe à essence. C’est valable généralement dans les coins reculés. A contrario, dans les grosses villes, les stations services ne manquent pas.

En résumé

J’espère qu’après ces différents conseils, vous allez pouvoir conduire au Mexique sereinement. Vous allez grandement apprécier ce sentiment de liberté et d’indépendance que vous ressentirez au volant de votre voiture. Sans parler du fait de pouvoir s’arrêter où et quand vous voulez 😉.

Si vous souhaitez d’autres informations / conseils sur le Mexique, tirées de notre propre expérience, je vous invite à consulter ces autres pages :


Voyage au Yucatan, Comment Bien le Préparer ?

N’hésitez pas à nous dire en commentaire, si vous aussi, vous avez aimé conduire au Mexique 😉

Pour Nous Suivre 😃